ASSOCIATION BENJAMIN FONDANE

Nombre de visiteurs depuis janvier 2011



 


Nous présentons ici un choix de textes ou d'extraits de Benjamin Fondane peu connus ou inédits.

           TEXTES DE BENJAMIN FONDANE

 
 
1. Benjamin Fondane, "L'expérience poétique", extrait de "La Conscience malheureuse", Cahiers du Sud, XII, n°171, avril, pp.304-335.

En 1935, Benjamin Fondane publia un article intitulé « La Conscience malheureuse » aux Cahiers du Sud
(XII, n°171, avril, pp. 304-335) qui annonçait son prochain ouvrage. Cette version comprenait un texte non repris dans son livre sur la fonction de la poésie vis-à-vis de la pensée existentielle. En une large mesure, c’est Faux traité d’esthétique(1938) qui développera ces thèses. Toutefois,
ce texte peu connu et jamais réédité, éclaire par sa clarté et ses positions la complémentarité entre la philosophie existentielle et la poésie.

2. Benjamin Fondane, "Au fil du temps" in Septembre, n°1, mars 1951, non paginé.

Ce texte fut publié dans une revue rarissime dirigé par Marguerite Imbert à Saint Julien en Genevois. Posthume, il fut peut-être communiqué par Geneviève Fondane. Il fait peut-être partie des esquisses de Rimbaud le voyou.
3. "Léon Chestov à la recherche du judaïsme perdu": Revue Juive de Genève,
IV, 1936, pp.326-328. Ce texte est essentiel pour comprendre la conception du judaïsm de Fondane.

 
 

















 

En lien avec les éditions Flammes Vives,
l'association Parole & poésie propose

BENJAMIN FONDANE (1898-1944)‌
le poète du perpétuel exil

LE SAMEDI 21 OCTOBRE 2017 à 15 heures précises
 
Né à Jassy, en Roumanie, Benjamin Weschler, dit Benjamin Fondane, arrive à Paris en 1923. Appartenant à une grande famille d'intellectuels juifs, il publiera ses premiers poèmes en roumain dès l'âge de quatorze ans dans des revues de Bucarest. Son premier poème en français paraîtra en 1925. Il s'installera rue Rollin, en plein Quartier latin. C'est là qu'il sera arrêté par les nazis en mars 1944. In extremis, Fondane confia à sa femme, Geneviève, le manuscrit intégral regroupant les cinq recueils de ses poèmes français, intitulé Le mal des fantômes. Les poèmes interprétés seront extraits de cette œuvre magistrale.
 
Avec Patrick PICORNOT, conteur ; Aumane PLACIDE, interprète ;
Véronique WEEGER-ERNOULT, violoniste

 

au Café "Le François Coppée"

- 1, boulevard du Montparnasse 75006 Paris
(salon du 1er étage) M° Duroc (lignes 10 & 13) Bus 28,39,70,89,92
 

LE SAMEDI 21 OCTOBRE 2017 à 15 heures précises


 
Association Benjamin Fondane
c/o Michel Carassou/ Olivier Salazar-Ferrer
224, rue des Pyrénées 75020 Paris -France